Neige !

Publié le par Méli

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash2/hs568.ash2/149044_1631417279001_1643701318_1528393_681724_n.jpg

 

Aaaah... Une aventure incroyable du jour !

Ce matin, je me suis levée et... Ô surprise, c'est tout blanc \o/

Je n'y croyais plus. Depuis deux jours qu'on me dit qu'il a neigé toute la nuit, et que le matin, pouf, plus rien, c'était presque inespéré. D'autant plus que dans ce pays où on panique à la moindre pellicule blanchâtre, il y a au moins cinq centimètres. Bonheur total.

Les gamins sont dehors, avec leurs luges – je me demande d'ailleurs ce qu'ils vont en faire, vu comme c'est plat par ici – et gambadent, tombent, etc... Joyeusement. Bon. Moi qui avais prévu d'aller faire les courses, un problème se pose : les bus ne passent pas, en général, lorsque la neige est tombée – dixit les colocs. Hahin. Tant pis, j'suis une warrior, j'irai tenter quand même.

 

Et voici comment, à 10h15, je sors de chez moi, avec mon blouson et mon écharpe, dans l'espoir d'avoir un bus. J'avance gentiment dans la neige, me permettant mon petit plaisir à moi : marcher dans la neige encore blanche et vierge de tous pas – les enfants sauront de quoi je parle. Je croise un couple de gens à peine plus âgés que moi, qui marche prudemment sur la neige tassée – pff, noobs, on sait tous que la neige tassée est plus adéquate pour glisser que la neige encore immaculée <3 – alors que je gambade gaiment jusqu'à mon arrêt de bus.

Seule ma rue a l'air de ne pas avoir été déneigée. Enfin, apparemment, c'est surtout parce qu'ils ne connaissent pas le chasse-neige – mon coloc n'a aucune idée de ce que ça peut être – et qu'il a plus de circulation sur la rue principale – logique.

Bref mon bus passe. À noter que, pour un samedi matin, trois personnes dans le bus, ce n'est pas habituel. Et je commence à me marrer.

Arrivée à destination vingt minutes plus tard – au lieu de dix. Je descends, je vais faire mes courses... Et là, même chose : pour un samedi matin, y'a personne, que ce soit sur le parking ou dans le magasin. Bienvenue dans la quatrième dimension Méli, là où les gens restent cloîtrés chez eux au moindre flocon de neige. Mais bon, on va pas se plaindre, du coup j'ai pas eu à faire la queue au supermarché.

Je rentre chez moi, croise coloc... Qui veut aller braver la neige à son tour, avec sa supervoituretouteneuvequ'ilvientdesacheteralorsquesoidisantilapasdesous. Alors là, ça valait des points. On a du faire 5 miles. Soit... 7 ou 8 km. Ouais. À dix km/h. Bah, c'est long. Et qu'est-ce que je me marre ! Même sur route dégagée, c'est rythme tortue !

Le plus drôle arrive sur le parking.

Alors là...

Je vois tout le monde, enfants compris, marcher au ralenti, à petits pas pour pas tomber, sur les coins où la neige a été tassée par les pneus, et je suis la seule abrutie à courir comme une dingue, dans la neige fraîche et vierge, sans tomber... Ce qui n'a pas été le cas du coloc qui, après avoir frôlé la chute en glissant, finit par s'étaler par terre. Fou rire garanti, j'me suis bien moquée de lui. Surtout que je lui avais dit que marcher dans la neige fraîche serait moins risqué. Mais non. On m'écoute pas.

 

Bon, il s'est rien passé d'autre. Mais la journée n'est pas finie et je ne désespère pas.

Ce qui est moins drôle, c'est qu'à cause de la neige, ma connexion internet coupe de temps à autres è.é et ça, ça craint du boudin.

C'était l'article pourri du week-end !

Merci de suivre mes aventures, et faites de jolis bonhommes de neeeeige !

Publié dans Vie Quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> Héhé alors elle a fini par arriver !! =)<br /> <br /> <br />
Répondre