Listening Test

Publié le par Méli

Aujourd'hui, j'ai reçu une excellente nouvelle.
Sur 240 – et quelques – élèves en y9, seuls six élèves n'ont pas eu leur FCSE !
Je suis joie ! L'annonce m'a fait chaud au coeur, ce matin !
Et puis, une de mes collègues est enceinte (ça fait déjà la troisième quand même), et puis... Et puis...
Ptain, dans une semaine, c'est la fin. Faudra que je réfléchisse à un truc à faire à manger pour le repas qu'on fait le jeudi de mon départ...

Hm, bref.
Outre cela, aujourd'hui, j'ai revu mes fabuleux 8a3 – vous savez, ceux avec Lukas-qui-veut-m'inviter-à-boire-un-verre et Taylor-la-piplette.
Eh bah figurez-vous qu'ils avait un listening test, c'est-à-dire un contrôle où ils écoutent une cassette, et doivent répondre aux questions suivant ce qu'ils entendent. Des fois c'est folichon. Par exemple, pendant la correction, ils essaient de t'assurer qu'ils parlent mieux français que toi, et que, définitivement, Delphine de la cassette a dit « j'aime les croissants » et qu'elle est « végétarienne ». Et toi, comme une abrutie, t'as beau leur dire que non, elle n'a pas parlé de croissants, et qu'elle a dit qu'elle n'est pasvégétarienne, pff, non tu as tort, ils ont raison.
Les miracles de cette classe : en deux ans de français, ils parlent mieux qu'un
native speaker. Je serai toujours épatée par les méthodes d'enseignements, si efficaces, dans ce pays.

 

Bref, tout ça pour vous raconter les nouveaux déboires de Lukas – cet ado est la plaie de la classe.
Tout commence au début de la leçon. Ils arrivent, et je les fais entrer, en attendant l'arrivée de la prof – ce que je fais souvent avec les classes d'une autre prof, qui a notamment mes y10 choupi. Je leur rappelle que l'uniforme doit être impeccable – cravate, chemise rentrée dans le pantalon, et j'en passe – et les fais asseoir à leur place.
C'est là qu'arrive Lukas.
Alors pour ceux qui n'ont pas encore compris, Lukas, c'est le mec qu'on a tous eu dans notre classe. C'est le clown, qui se délecte de l'attention qu'on lui donne – donc j'ai vite pris parti de l'ignorer carrément. Donc il multiplie les pitreries, fait rire la classe, se montre insolent, il est content.
Donc, il entre dans la classe.
Et imite sa professeure, s'installant à côté de moi devant le tableau, face à la classe, mains jointes devant lui, le dos droit. Bon. Je lui fais gentiment comprendre que son uniforme n'est pas règlementaire, d'abord. Pas de réaction. Je l'invite ensuite à s'asseoir. Pas de réaction. Bien. Bien.
Une fois.
Deux fois.
Trois fois.
La prof passe. « Lukas, sit down. »
Pas de réaction.
Quatre fois.

Je sais pas si vous savez, mais Méli elle est patiente. Et bon, elle est bien emmerdée de ne pas avoir le droit ne serait-ce que de frôler les élèves – elle l'aurait bien fait asseoir à coups de pied au derrière, spots publicitaires anti-fessée ou pas. Alors Méli, quand on abuse de sa patience, elle perd un peu son calme. Et bon, les élèves ne sont pas habitués à elle, encore – on n'a fait qu'une leçon ensemble – donc elle décide d'utiliser son arme surprise qu'elle n'a encore jamais eu l'occasion d'utiliser.
« Lukas, tu vas t'asseoir maintenant ! »
Un ton ferme, un haussement de voix, histoire de faire savoir que Méli-pas-contente. Mais alors j'ai pu noter l'effet miracle du français <3 Les élèves ne comprenant pas vraiment ce que j'ai dit, le silence a été instantané. Lukas est allé gentiment s'asseoir.
J'aime ma langue.

Sinon, leur contrôle ne s'est pas trop mal passé. Juste une anecdote sur une des questions. En fait, l'exercice était simple : des élèves parlaient de ce qu'ils mangeaient à la cantine le midi. Ils devaient dire trois choses, chacun des aliments correspondant à une lettre allant de A à L.
Réponse à la question trois : D, S, K.
Ils ont pas compris pourquoi je me suis marrée pendant cinq bonnes minutes.

 

Voilà pour les anecdotes du jour ~

Afin de vous souhaiter une bonne soirée, j'aimerais partager avec vous ce petit miracle qu'est la deuxième place de l'Eurovision 2011 Eurovision d'une année quelconque, mais pas 2011, m'informe-t-on dans mon oreillette, l'Ukraine :

 

 

 

 

TANZEN \o/ !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> C'était en 2007.<br /> <br /> (ben quoi, faut bien qu'il y aie un agent en régie pour l'oreillette)<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci =p<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Euh... ouais mais non, c'est le groupe ukrainien de 2007, pas de cette année, ça. J'm'en rappelle bien : on l'avait maté avec les Erasmus de Timisoara tous ensemble cette année-là. Même que les<br /> Fatals Picards avaient fini avant-derniers.<br /> <br /> <br />
Répondre