Examens

Publié le par Méli

http://www.textually.org/textually/archives/2009/11/16/gcse_exam_1242850c.jpgAujourd'hui, parlons examens.

Pas les miens, non, et pas d'examens médicaux non plus – je vais bien, merci. Non, je parle des examens que mes petits choupis passent, et auxquels j'assiste souvent – quand je ne m'occupe pas de le faire passer.

Cette semaine, les y11 passaient leur examen oral de langue. Donc mes y11 ont du passer leur oral de français. Et croyez moi, ils ont peut-être seize ans, mais alors qu'est-ce qu'ils sont pas doués, pour certains...

La scène se passe jeudi dernier, dernier jour où ils pouvaient voir leur prof avant l'examen – parce qu'elle ne travaille pas le vendredi. Cette dernière leur avait proposé de les enregistrer pendant un examen blanc, s'ils le voulaient, afin qu'ils puissent s'entendre parler français, et ainsi corriger leur prononciation. Ils ont, pour la plupart, saisi cette opportunité. La prof leur demande donc de lui apporter une clef USB au plus vite, afin qu'elle puisse leur donner le fichier et qu'ils puissent l'utiliser à la main...

Et alors jeudi dernier...

Thibault – ce n'est pas son vrai nom, mais il se fait apparemment appeler comme ça par tout le monde, pour une raison que j'ignore – n'est jamais venu chercher son enregistrement. Quant à Cameron...

Rah, Cameron.
Alors résumons Cameron, de la classe de y11. Il est bon, en français. Il fait parti de ces élèves studieux, qui n'ont pas de problèmes scolaires. Mais alors mon dieu, qu'est-ce qu'il est pas futé... Ou plutôt : c'est un assisté. Il ne sait pas pensé par lui-même. Ce qui est assez rare vers les gamins de cet âge, ici, parce que comme la plupart peuvent prendre leur indépendance à seize ans, bah, ça joue quoi.
Donc le voici qui débarque pendant le lunch time, pour demander à sa prof de lui donner le fichier. Je rappelle qu'on est jeudi et que c'est le dernier jour où il peut le récupérer. Et qu'il passe le lundi suivant. La prof lui demande sa clef USB...

 

« … J'ai pas ma clef, j'l'ai oubliée chez moi. »

 

Boulet.
Alors le voilà qui file, pour revenir, un quart d'heure plus tard, avec une clef. Ah, fait la prof, ta mère a pu venir te l'apporter ?
Non, il l'a empruntée à une prof...
Bon, il se fait remettre à sa place en bonne et due forme, la prof va pour mettre le fichier sur la clef ; mais c'est l'une de ces clefs où l'embout usb rentre pour se ranger. Et il n'y a rien pour le bloquer. La prof, pas vraiment super contente, retourne donc hors du bureau pour en parler à Cameron et là, surprise...
Il est plus là.
Parti, évaporé, allez savoir où il est passé. Furieuse, ma collègue refuse de lui courir après plus longtemps. Cameron n'est jamais revenu chercher l'objet, et c'est la prof à qui elle appartenait qui est revenue la chercher, il y a deux jours. Youpi.
Au passage, apparemment, Cameron n'a pas été aussi bon qu'il l'aurait pu. Dommage...

 

Parlons maintenant des y9.
Je vous ai déjà parlé, je crois, des FCSEs (Foundation Certificate of Secundary Education), à ne pas confondre avec les GCSEs. Ce sont des examens que toutes les écoles ne font pas, pour les y9, afin qu'ils aient quand même un petit diplôme dans les matières facultatives, car certains ne les feront pas aux GCSEs, et auront, par exemple, fait trois ans de français pour rien.
Je vous ai déjà parlé des horreurs que j'ai pu entendre, et ce, dès les
set two. Hier, j'ai eu les oraux des set one, et alors la sensation de repos, vous vous rendez pas compte... Sur 13 gamins, j'en ai que deux qui n'ont pas utilisé trois temps en français pour me faire leur exposé. Ce qui est assez exceptionnel.
Et c'est là que j'ai vu débarquer Rosalind.
Il faut que je vous dise que c'est une classe de mon tuteur, ces fameuses classes que je n'ai jamais. Donc j'ai fait la connaissance de Rosalind.
Rosalind veut, plus tard, fait un A-level en français, puis une licence de français. Et elle veut travailler en France. Et, très franchement, elle m'a carrément bluffée – et parmi tous ces bons élèves, il fallait y arriver. Elle a une grammaire absolument impeccable. Pas une faute, même une toute petite. Futur simple, futur proche, passé composé, imparfait, présent utilisés. Et le plus impressionnant : c'est sa troisième année de français, et elle a un accent quasi-impeccable, qui ferait rougir de jalousie plus d'un prof de langue. Il y a bien les r, qu'elle galère à faire, mais pour le reste... Même pas ce petit accent de gorge, typique des anglo-saxons – particulièrement des américains – qu'on entend quand il parle français. Rien.
Autant dire qu'à la fin de l'examen, j'étais plus ou moins comme ça : o.o
Je lui ai dit que ses ambitions étaient à la hauteur de ses capacités, et que si elle ne changeait pas de projet d'ici là, je l'encourageais fortement à faire une licence de français. C'est qu'elle a du potentiel cette petite.

Et enfin, hier soir, j'ai fait les GCSEs de ma classe fétiche, les y10 choupi. Thème : une vie saine.
Et alors là, c'est le drame. Total.
Sophie et Jessica, les deux grandes copines, très bonnes en français, ont fini en larmes à cause du stress – à noter que je ne sais jamais quoi leur dire dans ces cas-là – et que c'est perturbant, parce qu'elles sont toujours en train de rire et de plaisanter...
Connor n'a pas pu répondre à une seule question, il avait tout oublié.
Isabelle m'a fait une performance extrêmement médiocre par rapport à l'habitude – à noter que c'est la meilleure de tous, et qu'elle part faire sa seconde en France en Septembre, vers Paris.
Cameron s'en est pas trop mal tiré, j'avoue.
Lucy avait bien tout appris, mais elle avait fait plein de faute dans le texte écrit, donc elles sont toutes ressorties à l'oral... Et elle ne comprenait qu'une question sur deux.

Matthew s'en est pas trop mal tiré non plus, mais a oublié plein de choses, et a voulu caser trop de vocabulaire qui n'était pas de son niveau.
Et pour couronner le tout, William – Sacrebleu Boy – a apparemment des soucis personnels, donc n'a même pas pu venir à l'oral, trop
upset – c'est vraiment perturbant de voir un de ces garçons, qui se veulent fort et tout, pleurer en classe...

 

é.è Comment j'étais trop triste pour eux...

J'suis allée voir la prof en fin d'heure en lui disant qu'ils étaient vraiment pas prêts. Parce que là, ça a été une catastrophe. Mais elle m'a rassurée, en me disant qu'ils n'envoyaient pas tous les enregistrements au centre d'examen, qu'ils ne prenaient que les meilleurs.

Ouf.

Non parce que là, c'était mort sinon...

 

Sinon, j'ai aussi surveillé des examens écrits.
Bah croyez-moi, y'a rien de plus chiant au monde...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article